A propos

"Cette science est appelée AYURVEDA. Les avantages et les inconvénients y sont décrits. Joie et malheur, qui vont de pair avec ce qui est bon ou mauvais pour la vie, dimensions profondes et la vie elle-même y sont traités."
Charaka Samhita, sustrastana, chap. 1, verset 41. 

La curiosité de l'être humain qui explore sans cesse les mystères de la vie est le pivot de toutes les inventions biologiques. Les lois de la nature sont la base de l'AYURVEDA.
La philosophie de l'AYURVEDA considère que l'être humain n'est rien d'autre que la réplique miniature de l'univers. L'interaction et l'échange entre l'univers et l'individu s'inscrivent dans un processus naturel. Nous observons ce processus quand nous consommons l'oxygène, l'eau et la nourriture que nous offrent la nature. Cette interaction nous permet de rester en bonne santé et d'être heureux.

QUE SIGNIFIE AYURVEDA ?

Le mot AYURVEDA est constitué de deux termes de base : AYU et VEDA.
AYU signifie vie et VEDA signifie connaissance, science.
Le terme AYURVEDA signifie donc la science de la vie. Cela clarifie en quoi l'AYURVEDA n'est pas seulement un système de médecine mais traite de tous les aspects de la vie.

Il y a 4 dimensions de AYU (vie) :

* HITAYA : une vie socialement épanouie ou une vie socialement utile.

* AHITAYU : une vie dont l'aspect social est inexistant ou négatif.

* SUKHAYU : une vie remplie de plaisir ou une vie saine et heureuse.

* DUKHAYU : une vie sans plaisir ou une vie de souffrance.


L'ORIGINE DE L'AYURVEDA

L'AYURVEDA est l'un des plus anciens systèmes de médecine au monde. Les VEDAS, les plus anciens écrits sur la sagesse humaine et les civilisations sont la source de l'AYURVEDA.

Durant l'aire pré-bouddhiste, l'AYURVEDA était considéré comme une science très développée. Des preuves historiques ont montré que cette science n'était pas limitée à l'Inde. Elle s'est répandue dans beaucoup d'autres pays qui, plus tard, l'ont modifié en fonction de leurs besoins et des conditions environnementales. L'AYURVEDA ainsi modifiée devint alors le système de médecine principale de ces pays.


L'AYURVEDA est à l'origine de beaucoup d'autres systèmes de médecine dans le monde. En raison de ces très anciennes origines, certains spécialistes considèrent que cette science est éternelle. Elle est aussi ancienne que l'être humain.

L'AYURVEDA est le résultat de son expérience à travers les générations. Des concepts ont été ajoutés ou modifiés en fonctions des besoins. Il possède sa propre philosophie et ses propres fondements. Son approche est holistique et totale.

La connaissance de l'AYURVEDA est passée par des centaines de textes anciens dont certains sont mentionnés ci-dessous:


1 : CHARAKA SAMHITA


Il s'agit du tout premier traité médical et compte 120 chapitres. Le texte est divisé en groupe de chapitres:

I SUSTRASTHANA les fondamentaux 30 chapitres.
II NIDANASTHANA diagnostics et maladies 8 chapitres.
III VIMANASTHANA dimension de toutes sortes de choses 8 chapitres.
IV Sharirasthana âme, corps, esprit 8 chapitres.
V INDRIASTHANA signes et symptômes de mort imminente 12 chapitres.
VI CHIKITSASTHANA traitement des maladies 300 chapitres.
VII KALPASTHANA procédé de traitement de panchakarma 12 chapitres.
VIII SIDISTHANA administration du traitement de panchakarma 12 chapitres.


2 : SUSHRUTA SAMITHA


C'est le livre source du traitement chirurgical, bien que d'autres exemplaires d'autres spécialités existent. Il compte 120 chapitres et se divise également en groupes de chapitre.

I SUSRTASTHANA - (46 chapitres)
Traite des doctrines de base, des instruments et des procédés chirurgicaux, des thérapies, des méthodes d'entraînement, des obligations du chirurgien, de l'évolution, des propriétés des aliments, de la classification des maladies et des caractéristiques des drogues.

II NIDANASTHANA - (16 chapitres)
Traite des pathologies comme la fistule, les problèmes de peau, les gonflements abdominaux, les problèmes gynécologiques, le mal de dents.

III SARIRASTHANA - ( 10 chapitres )
Décrit l'origine cosmique de la vie, l'embryon et l'anatomie en soulignant les organes qui ont une importance chirurgicale particulière, le système vasculaire et la circulation des fluides, le soin à apporté à la mère qui attend un enfant et au nouveau né.

IV CIKITSASTHANA - ( 40 chapitres )
Traite des traitements des maladies chirurgicales, du rajeunissement, des thérapies émétiques, de purge, de lavement, inhalation, le traitement nasal, la gargarisation.

V KALPASTHANA - ( 8 chapitres)
Traite principalement de la toxicologie (AGADATANTRA). Il décrit l'empoisonnement par les aliments ou les solutions buvables, les légumes et minéraux, mais aussi les poisons d'origine animale, le venin par les morsures de serpent, la rage, le poison de certains insectes. Il décrit aussi le traitement de ces empoisonnements.

VI UTTARATANTRA - (66 chapitres)
Il s'agit de la plus importante partie du SUSHRUTA SAMHITA. Il est dit qu'elle a été ajoutée au texte original par le rédacteur NAGARJUNA. Il traite de l'œil et des maladies oculaires, des maladies de l'appareil auditif et respiratoire, des rhumes chroniques, des maladies cérébrales, des maladies des organes génitaux féminins, différentes sortes de fièvres, des tumeurs malignes, des maladies cardiaques, de la jaunisse, des hémorragies, des crises d'épilepsie, du hoquet, de l'asthme, de la folie ou encore des règles d'hygiène.


3 : ASHTANGA SAMGRAHA ET ASHTANGA HRIDAYA.


Au 2ème siècle après J.C., VAGBATHA PERE fit une tentative pour concilier les textes de CHARAKA et de SUSHRUTA dans L'ASHTANGA SAMGRAHA. Plus tard, VAGBATHA FILS écrivit le ASHTANGA HRIDAYA SAMITHA , qui est une présentation lucide de l'AYURVEDA et qui prend en compte les techniques chirurgicales de SUSHRUTA.


4 : KASHYAPA SAMHITA


Le schéma de ce texte est comparable à celui du CHARAKA SAMHITA. Il traite principalement de la profession de sage femme, de la gynécologie et des maladies infantiles.


5 : BHAVA PRAKASH


Ce livre contient une description des différentes drogues, des spécialités de l'Ayurvéda ainsi que cinq méthodes de désintoxication.
Il est la base de la pharmacopée Ayurvédique et est le recueil authentique des recettes de la médecine traditionnelle Indienne .


6 : MADHAVA NIDAN.


Il traite des diagnostics des maladies. Au 8ème siècle après J.C, MADHAV écrivit son NIDANA qui apparut très vite en position de force. Dans les 79 chapitres de ce livre, il liste les maladies en fonction de leurs causes, de leurs symptômes et des complications.


7 : SHARANGDHARA SAMHITA


Il traite de nombreux sujets parmi lesquels on retrouve le concept de la santé, l'alimentation, la médecine et les diagnostics. Ce livre fut écrit par ACHARYA SHARANGDARA au 16ème siècle après J.C. Il se divise en 3 parties, PURVA KHANDA, MADHYAMA KHANDA, et PASCHAT KHANDA. Il contient un grand nombre de connaissances spécifiques relatives à la médecine Ayurvédique.